Je ressens donc je pense donc je suis

reception hotel 

Je suis dans le hall d'un hôtel parisien.
La réceptionniste débite un discours mille fois répété, son regard vide ne me perçoit pas, je suis transparente.
Elle est là mais elle n'est pas avec moi.

Le visage de la réceptionniste s'éclaire alors que je ne suis pas encore tout à fait partie.
Elle vient de se connecter à l'homme qui se trouvait derrière moi.
Elle vient d'être traversée par la vie, tout son corps s'anime, elle sourit, son regard pétille désormais.

 

reception hotel seduction

Dans le livre "Sous le signe du lien", Boris Cyrulnik explique que nos pupilles se dilatent quand nous sommes attirés par quelqu'un.
Nous lui envoyons ce signe et attendons ce même signe d'elle / de lui.
C'est la première reconnaissance de "On se plaît".

Pourquoi est-ce si agréable, énergisant, émouvant, de constater qu'on plaît, charme, séduit ?

C'est qu'alors, nous nous sentons reconnu(e) au niveau le plus primaire de notre identité.
Oui, la première information nous concernant fut probablement "C'est un garçon." ou "C'est une fille."

 

nouveaux nes

 

Cette identité là, personne ne peut nous l'enlever et "Miroir, mon beau miroir, même si je perds mon travail, mon conjoint, ma santé, mon logement ; même si on me critique, que je me sens nul(le), dépourvu(e) de la moindre qualité, miroir, mon beau miroir, mon identité sexuelle, personne ne peut me la prendre."

Si vous n'avez plus rien, il vous restera toujours ça.
Alors quoi de plus naturel que de se sentir bien (rassuré, réconforté) quand un regard se pose sur nous et nous dit : "Je te vois, tu es de la même espèce que moi, je te reconnais, tu me fais sentir vivant(e), merci d'être face à moi, ici maintenant. Grâce à ce regard, j'existe jusque là où naît la vie."

 

femme seduite

 

Que va-t-on faire de ce cadeau de Vie Pure qu'on s'offre l'un à l'autre pendant quelques secondes ?
Va-t-on transformer cette énergie, cette bonne humeur au profit des prochaines personnes que nous allons croiser ?

Ou va-t-on en décrire le moindre détail à notre partenaire pour jouer avec sa jalousie ? Signe, par exemple, que nous avons besoin de ressentir du pouvoir.
Ou bien, s'inventer pendant des jours et des jours une vie avec cette personne et ne plus réussir à effectuer notre besogne ? Signe, par exemple, que nous avons besoin de fuir notre quotidien.
Si tel est le cas, n'en restons pas aux symptômes et osons creuser un peu, dénicher quelles blessures, quels manques sont tapis en nous et laissent notre inconscient décider pour nous.
L'enjeu est de taille : être libre, retrouver la Vie...sans être dupe.